En 3 minutes: le mois de juin à l’oeil

Après quelques semaines de silence, The Wo/andering Mind s’éveille à nouveau, telle une fleur à l’arrivée des beaux jours ! Quoi de mieux en guise de retrouvailles que notre série mensuelle « En 3 minutes » pour renouer avec le long fleuve (pas si) tranquille de l’art contemporain. D’ailleurs, les programmes des galeries et autres centres d’art semblent eux aussi bourgeonner de toute part, jouissant des frontières du Grand Paris en devenir, célébrant découvertes et retours aux sensations. Le mois de juin à l’œil et en 3 minutes à découvrir ici – Par Delphine Lopez

Le court dans toutes ses largeurs- Festival Côté-Court

Pour sa 26ème édition, le Festival Côté-Court part une nouvelle fois à la découverte des nouveaux talents de la scène cinématographique et art vidéo contemporaine. Le rendez-vous se veut un moment de découverte et de partage qui s’adresse aussi bien au regardeur averti qu’au curieux en quête de poésie. Fiction, animation, documentaire, vidéo d’art et animation se répondent et témoignent de la diversité du genre du court métrage. Nouvauté cette année, la section « Nouveaux Médias » qui rassemble une sélection d’œuvres interactives à découvrir le 9 juin.

Festival Côté-Court, du 7 au 17 juin 2017- Ciné 104, 104 avenue Jean Lolive, 93500 Pantin – Tarifs : pass 10 jours à 15€, ou de 3,50€ à 5€ la séance

Cécile Beau, Cladonia, 2017. juin 2017 à l'oeil

Cécile Beau, Cladonia, 2017 diverses variétés de mousses et lichens, lampe de croissance, brumisateur ultrason, dimensions variables. Vue de l’exposition «Mécanique des millieux continus», CAB, Grenoble – Copyright © Cécile Beau

Dialogue(s) avec un brin d’herbe- Maison des Arts de Malakoff

Une proposition de saison à la Maison des Arts de Malakoff qui célèbre à travers cette nouvelle exposition la nature et interroge les relations parfois complexes que notre société entretient avec elle. De saison donc, et plus largement d’époque, en cette ère anthropocène où les activités de l’homme influent sur son environnement de façon telle qu’elles deviennent des forces géologiques à part entière. Le vivant est au centre de la pratique des artistes de l’exposition, il est aussi le point de départ de nouvelles esthétiques qui tendent à nous rapprocher avec empathie du monde minéral et organique.

Dialogue(s) avec un brin d’herbe, Maison des Arts de Malakoff, du 2 juin au 9 juillet 2017-, 105 avenue du 12 février 1934, 92240 Malakoff – Entrée libre du mercredi au vendredi 12h-18h, sam-dim: 14h-18h

Nouveaux horizons pour une nouvelle saison- Les Grands Voisins

Marie Preston, oeuvre réalisée avec les élève du collège République

Marie Preston, oeuvre réalisée avec les élèves du collège République pour Ostranénie

Dans le havre innovant et solidaire de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul, le trio génial Ygrec, les Barreaux et Jeune Création, tous trois dédiés à la création émergente propose son nouveau programme d’expositions.

À Ygrec, la galerie de l’école nationale supérieure d’arts de Cergy, le processus perceptif est au cœur de l’exposition Ostranénie. Perdre les formes familières qui nous servent de repère et laisser la sensation des choses advenir : une épreuve nécessaire pour ne pas se laisser duper par la réalité.

Ostranénie, Galerie Ygrec, du 7 juin au 9 juillet- 74 avenue Denfer Rochereau- Entrée libre du mercredi au samedi 13h-19h, dimanche 13h-18h

En 2015, l’association Lechassis ouvrait les Barreaux, un espace d’exposition atypique et tourné vers l’espace publique où les œuvres se découvrent nuit et jour… depuis le trottoir. Pour cette 12ème occurrence, Paul Bardet propose Bucolique, une installation multicolore faite de matériaux trouvés et réagencés en de nouvelles sculptures qui emprunte à l’industrie du spectacle un certain pop- pour ne pas dire un certain kitch.

Paul Bardet, Bucolique, Les Barreaux, du 1er au 24 juin 2017-  3ème fenêtre à gauche, 74 avenue Denfer-Rochereau, 75014 Paris- Accès libre 24/7

Et enfin, l’exposition de Jeune Création Des Irrégularité de Surface joue sur une série de ruptures formelles, décollements et autres surimpressions sur lesquels le regard circule et butte. L’exposition se poursuit jusqu’au 11 juin 2017.

Des Irrégularités de Surface, Galerie Jeune Création, 74 avenue Denfer-Rochereau, 75014 – Entrée libre du mercredi au samedi 14h-18h

D’un quotidien, une encyclopédie sombre, Hélène Delprat- Maison Rouge

En janvier dernier, la Fondation Antoine de Galbert annonçait la fermeture de son lieu d’exposition la Maison Rouge à la fin 2018. Bien triste nouvelle pour la scène artistique parisienne où elle avait su se faire une place bien à elle grâce à une programmation libre et audacieuse. Preuve à l’appui avec I Did It My Way, l’exposition que l’artiste Hélène Delprat a conçu spécifiquement pour l’espace. À partir d’une pratique ancrée dans son rythme quotidien, l’artiste interroge les notions de représentation et de mémoire, et nous livre une vision encyclopédique de son œuvre-vie, tantôt sombre tantôt amusante.

Hélène Delprat, I Did It My Way, Maison Rouge, du 23 juin au 17 septembre 2017- 10 boulevard de la Bastille, 75012 Paris – Tarifs: 7/10€

Hélène Delprat,I Did It My Way, 29,7 x 21 cm. © Hélène Delprat, Adagp, 2017. Courtesy Galerie Christophe Gaillard. Juin 2017 à l'oeil

Hélène Delprat, I Did It My Way, 29,7 x 21 cm © Hélène Delprat, Adagp, 2017. Courtesy Galerie Christophe Gaillard

 

Partager
Facebooktwitter

Suivez-nous
Facebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Further Projects