D’une Foire à l’Autre- Jour 2 : La stratégie de la FPFC (FIAC Pour Fauché(e)s Cultivé(e)s)

,

La FIAC est un événement assez paradoxal. Elle rassemble le temps d’une courte semaine les plus grands marchands d’art contemporain du monde, met en relation savoir-faire et expertise les plus divers, mais demeure malgré tout purement et simplement élitiste. À commencer par le  prix exorbitant du billet d’entrée qui a de quoi décourager les simples curieux (35€ en plein tarif). Si vous n’êtes ni galeriste, ni marchand d’art ni collectionneur fortuné mais que vous voulez tout de même profiter de l’ébullition Fiac, cet article est pour vous. Voici quelques suggestions d’activités GRATUITES en lien avec la foire cette semaine – Par Delphine Lopez

Une vision contemporaine du marché de l’art

La directrice de la FIAC Jennifer Flay le rappelait hier encore lors de la conférence de presse, la foire est avant tout un lieu destiné à favoriser l’économie de l’art et les transactions financières qui lui sont nécessaires. Sans honte ni demi-mot, celle qui a su redonner ses lettres de noblesse à la FIAC évoque les enjeux financiers colossaux que charrie chaque édition. Néanmoins, le tout financier ne doit pas pas occulté le rôle culturel d’une telle manifestation, rappelle-t-elle. C’est pourquoi cette année encore la FIAC est accompagnée d’une série d’événements annexes, accessibles à tous et gratuits.

À lire: Est-il bien raisonnable de visiter les foires quand on aime (vraiment) l’art?

Maria Hassabi, Show, 2011- performance avec Hristoula Harakas. Fiac 2016

Maria Hassabi, Show, 2011- performance avec Hristoula Harakas

Parades for FIAC, le festival dédié à la performance

Nouveauté cette année, le festival Parades for FIAC destiné à la performance. Drôle de rencontre entre un médium a priori peu concerné par les lois du marché de l’art et l’un des symboles de cette économie. Pour l’occasion, près d’une vingtaine de performances par Boris Charmatz, Otobong Nkanga, Alex Cecchetti ou encore Maria Hassabi sont organisées entre le Palais de la Découverte, le Musée du Louvre et le Grand Palais.

Parades for FIAC, du mardi 18 au dimanche 23 octobre 2016, horaires variables

Cinéphémère : le cinéma à la carte

Comme chaque année la FIAC s’associe à la Fondation d’Entreprise Ricard pour offrir aux amoureux de l’art une salle de cinéma portative diffusant une sélection originale de films d’artistes. Petit changement cette année, le cinéphémère pose ses valises à côté du Grand Palais, côté Rotonde Alexandre III.
À noter également, la proposition de Plateforme, le regroupement des 23 Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) qui diffuse dans la salle de conférence du Palais de la Découverte les œuvres vidéos d’artistes issus des fonds et entretenant des liens parfois complexes à la science.

Cinéphémère, mercredi 19 octobre à partir de 16h dernière séance à 20h ; du jeudi 20 au samedi 22 octobre à partir de 16h, dernière séance 19h- réservation sur place

Plateforme, mercredi 19 octobre à partir de 16h dernière séance à 20h ; du jeudi 20 au samedi 22 octobre à partir de 16h, dernière séance 19h- dans la limite des places disponibles.

Le conteneur qui abrite le Cinéphémère de la Fiac 2016

Le conteneur qui abrite le Cinéphémère de la FIAC

Les dédicaces de livres d’artistes

La FIAC propose également un programme fort intéressant de dédicace de livre d’artistes. Jean-Luc Moulène, Alexandre Singh, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige entre autres discuterons de leur pratique en présence de professionnels du monde de l’art. L’occasion de belles rencontres.

Book Launches, jeudi 20 octobre à partir de 14h, Grand Palais, Rotonde Alexandre III, Niveau 1, 75008 Paris

Conversation autour de l’art

Les conversations sont elles aussi en accès libre pendant la durée de la FIAC dans la limite des places disponibles. À chaque jour correspond un thème autour de la rencontre entre l’art et d’autres formes de pensées contemporaines, de la philosophie à la science en passant par la politique.

Conversations, du vendredi 21 au dimanche 23 octobre, Conférence Room, en haut du Grand escalier d’Honneur du Grand Palais

Hors-les-murs-la-nature

Et toujours, le fameux parcours Hors-les-Murs qui se retire cette année du Jardin des Plantes pour concentrer ses forces sur le Jardin des Tuileries, le musée Eugène Delacroix avec une installation de Stéphane Thidet et la place Vendôme avec une création d’Ugo Rondinone. De quoi s’organiser une belle ballade aux couleurs de l’automne.

Fiac Hors-les-murs, divers lieux, à partir du 19 octobre et jusqu’à la fin du mois

Vincent Manger, Les Injonctions paradoxales, 2016- inox et bois. Courtesy Galerie Bertrand Grimont, Paris. Photo: ©Delphine Lopez. Fiac 2016

Vincent Manger, Les Injonctions paradoxales, 2016- inox et bois. Courtesy Galerie Bertrand Grimont, Paris. Photo: ©Delphine Lopez

 

Image de couverture: Joseph Kosuth, Courtesy Galerie Almine Reich, Fiac 2016.

Partager
Facebooktwitter

Suivez-nous
Facebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Further Projects